dimanche 3 novembre 2019

Les Gardiennes du Silence


Titre : Les Gardiennes du Silence

Auteur : Sophie Endelys

Prix : 20€

Edition : Les presses de la Cité

Résumé :

Les livres ont-ils leur propre destin ?
Chloé, archiviste-bibliographe, se passionne pour les livres anciens depuis la mort de ses parents. Son père venait de publier Le Pont des Soupirs, le roman qui l’a rendu célèbre et dont elle conserve avec amour le tapuscrit original relié. Elle a déniché récemment dans la maison familiale un trésor : les Mémoires d’un artisan ayant fui l’atelier saccagé de Gutenberg en 1462 à Mayence, emportant avec lui le secret de ses encres. Ce manuscrit pratiquement illisible, Jeffrey, le mari de Chloé, s’y intéresse de bien près, de si près même qu’elle le tue sans tout à fait le vouloir. Où s’enfuir ? Elle élit Heldenskøn, petite île où son père vécut jusqu’à ses vingt ans, lieu de cure réputé et probable paradis fiscal. Chloé y découvre un monastère perdu dans la lande qui fait écho à l’histoire contée dans l’étrange manuscrit, tout comme au roman à clé de son père. Que cache la légende de l’île ? Chloé cherche à percer ces mystères. Et quand elle prend conscience du secret enfoui dans le monastère, son destin bascule…

Un organisation secrète qui sauvegarde les livres du monde entier. Mais quel est donc le lien qui relie Chloé à cette organisation ? Pourra-t-elle y échapper ?...

L’histoire commence lentement en nous présentant Chloé et son mari, leur couple bat de l’aile. C’est à partir de la découverte d’un mystérieux livre que l’histoire va débuter. On suit alors une héroïne en fuite qui cherche à éclaircir son passé. Mais c’est sans compté les mésaventures que vont lui apporter le livre. Car en effet il est très rechercher. On va découvrir au compte-goutte plein de petites informations sur une organisation secrète… J’ai beaucoup aimé ce roman car il a un côté très réaliste en se basant sur des lieux et des faits réelles ! De plus Chloé est une personne très attachante avec un entourage qu’on adopte tout de suite. L’histoire a vraiment su me porter et je me demandais bien ce qu’on allait pouvoir découvrir de plus sur la secte ! Le roman m’a plus du début jusqu’à la fin même si j’ai trouvé celle-ci un peu trop expéditive par rapport à l’ensemble du livre. J’aurais aimé quelques informations de plus même si j’ai trouvé que la fin de l’histoire était très bien rythmée avec ses chapitres très court. L’auteur nous laisse nous imaginer la suite qu’il nous plaira et je trouve que cette fin est très bien comme elle est. Un univers très facile à intégré et qui saura plaire sans aucun doutes !

Ma note : 16/20 Une très jolie enquête remplie de mystère qui est enivrante !
#Frimousse

 

dimanche 20 octobre 2019

Tant pis pour l'amour ou comment j'ai survécu à un manipulateur


Titre : Tant pis pour l’amour ou comment j’ai survécu à un manipulateur



Auteure : Sophie Lambda



Prix : 23,95€



Edition : une case en moins



Résumé :



Quand Sophie rencontre Marcus, elle tombe amoureuse en 48 heures. Elle qui doutais de tout, y compris de l’amour, cette fois-ci, elle y croit.
Mais rapidement Marcus se révèle étrange.
Sophie commence alors à douter de lui et a besoin de comprendre ce qui ne va pas.
Elle ose le confronter à ses mensonges et incohérences.
Ce dernier a des réactions irrationnelles hallucinantes, trouve des excuses pour tout et parvient à se sortir de chaque impasse.
Mais qui est cet homme ?
Sophie se retrouve entraînée dans une spirale infernale et dois apprendre à se reconstruire seule.



Un témoignage fort sur la relation toxique de l’autrice avec une un manipulateur narcissique !



Cette BD m’a été conseillé par mes collègues comme « la BD qu’il faut à tout prix lire » et j’avouerais que maintenant que je l’ai lu je vous dirais la même chose ! En effet elle raconte une histoire vraie très touchante qui peu arriver à plus ou moins tout le monde ! Et je pense que l’histoire m’a beaucoup touché car l’auteure se décrit comme quelqu’un de hypersensible et personnellement je suis également hypersensible : je culpabilise facilement, effrayée par les conflits etc…
Cette BD est vraiment intéressante car on apprend à connaître et également à se protéger de personnes qui nous rendraient la vie impossible. De plus ce récit n’est pas triste et se lit très facilement car l’auteure à parsemé son histoire d’humour (qui est apporté par sa peluche) ! Le récit est dynamique avec tout d’abord l’histoire de l’auteure qui nous est racontée puis des explications plus poussées sur les manipulateurs. Ça m’a fait réfléchir sur mon entourage et je crois que par chance je n’ai pas de manipulateur dedans ! (ouf.. !)
Une BD que je vous recommande et qui à mon avis saura plaire beaucoup de monde que se soit pour son histoire ou pour son côté explicatif !


Ma note : 19/20 Un témoignage magnifique qui permet de mieux comprendre les manipulateurs et de pouvoir s’en prémunir ! 
#Frimousse

dimanche 13 octobre 2019

Übel Blatt tome 23


Titre : Übel Blatt tome 23

Auteur: Etorouji Shiono

Genre: Seinen

Prix: 7,65€ (simple)
9,90€ (limité)

Edition: Ki-oon

Résumé:

L’Empire est en mauvaise posture… Ses troupes se battent avec l’énergie du désespoir, hélas, face aux pouvoirs obscurs des hommes de Glenn, elles ne parviennent pas à prendre le dessus, et l’arme magique continue son œuvre.  Pire encore, Köinzell, qui se retrouve devant Glenn, doit compter sur un adversaire imprévu :
Rangzatz ! Profitant de l’avantage que lui donne son épée, le mercenaire réduit le semi-elfe à l’impuissance. Mais, alors que le sceau est sur le point de céder, Rosen vient au secours du tueur de héros…

[Pas de résumé personnel]

Un dernier tome à l’effigie de la série ! Ce dernier tome a, pour moi parfaitement conclu l’aventure de Könizell, en effet se pourquoi il a pu accomplir sa quête, et même plus encore ! Les dessins sont toujours aussi magnifique et sublime l’histoire avec des doubles pages exceptionnelles ! Cette aventure aura été très intéressante tout au long des tomes et aura su me faire trembler d’excitation ! Un manga donc à ne pas rater surtout que les combats sont vraiment beaux graphiquement ! Une série qui se dévore rapidement, en effet les dessins prenant le pas sur le texte, on dévore facilement les tomes. J’ai également trouvé la fin pour le moins surprenante dans certains détails mais je n’en dis pas plus pour ceux qui veulent la découvrir ! Pour les amoureux de la série je reconseille vivement l’édition limité de ce tome car il nous permet d’avoir un joli carnet cartonné des travaux préparatoires de l’œuvre en couleur !

Ma note ; 18/20 Une série qui raconte l’histoire d’une vengeance mais pas seulement…
#Frimousse